La psychiatrie connectée – Xavier Briffault

Rôle des nouvelles technologies dans une plus grande individualisation des suivis et des prises en charge en psychiatrie et en santé mentale

« Il est recommandé aux médecins d’observer l’homme dans son environnement pour lui venir en aide, lui porter les secours de la médecine, restaurer sa santé » affirme – citant Hippocrate – le Conseil National de l’Ordre des Médecins dans son récent livre blanc « Médecins et patients dans le monde des data, des algorithmes et de l’intelligence artificielle ». Si, peut-être, le « père de la médecine » trouvait l’occasion d’observer ses patients et d’interagir avec eux en contexte lors de ses déambulations insulaires, il faut reconnaître que rares sont pour les médecins d’aujourd’hui les possibilités d’observations cliniques et d’interventions thérapeutiques en dehors de la consultation elle-même. Comme le note avec pertinence le CNOM, ce sont peut-être les technologies numériques qui permettront la pleine réalisation de cette recommandation vieille de 2500 ans car « aujourd’hui, et plus encore demain, les personnes vivent et vivront dans une société numérique qui peut puissamment répondre au moins en partie à ces besoins ». Si nous ne savons en effet pas faire grand-chose pratiquement des nouvelles théories du fonctionnement psychopathologique qui nous convainquent pourtant que les modèles que nous utilisons pour comprendre et traiter les problèmes de santé mentale sont trop grossiers et décontextualisés pour pouvoir être vraiment utiles, c’est que nous ne disposons (jusqu’à présent) d’aucun outil d’observation et d’intervention suffisamment fin pour caractériser les situations singulières du réel que nous décrivent ces théories et pour être capable d’agir avec pertinence sur les éléments qui en déterminent la dynamique. La miniaturisation constante des composants électroniques, associée à l’augmentation exponentielle de leurs capacités de calcul et de communication sans fil pourrait aujourd’hui nous permettre de développer de tels outils d’observation et d’intervention, et de repenser à nouveaux frais les catégories d’entendement héritées des anciennes possibilités d’observation et d’intervention limitées au cadre extrêmement restreint de courtes et rares rencontres hors contexte entre praticiens et malades

Plus sur Xavier Briffault ici

Quand : 8 décembre 2020, 14h-15h30

Pour pouvoir assister par visioconférence, c’est ici 

Date

Déc 08 2020
Expired!

Heure

14 h 00 min - 15 h 30 min

Lieu

En ligne !

Laisser un commentaire